Bon je sais pas quoi écrire, alors ça va partir en écriture automatique tic tic tic tic tac tic tac déjà 5 secondes se sont écoulées depuis que j’ai commencé à écrire ce texte. Qu’est-ce qu’il peut se passer en 5 secondes ? Beaucoup de choses, puis rien aussi. Si vous deviez y réfléchir, quelles seraient selon vous les 5 secondes les plus significatives de votre vie? Quelle en serait la teneur? Joie intense? Tristesse suprême? Pensez-vous pouvoir vous résumer à ces 5 secondes ou pas du tout? Peut-être plusieurs épisodes de 5 secondes vous viennent en tête à l’évocation de cette idée. Des instants brefs et bouleversants. Et puis il y a l’entre-deux. L’entre-deux instant. Ces périodes longues pendant lesquelles on s’escrime à revivre l’instant magique, pendant lesquelles on s’efforce à oublier un moment particulier, pendant lesquelles on repense avec un sourire nostalgique ou une larme réfrénée à ces 5 secondes.
Une vie humaine peut s’étendre jusqu’à presqu’une centaine d’année, je sais pas combien de fois 5 secondes s’écoulent sur une vie, mais j’aurais tendance à dire : beaucoup. Genre, au moins mille fois, et mille c’est vraiment beaucoup ! Cependant il ne suffit que de quelques-uns de ces instants pour nous façonner en profondeur. Et le reste? Penchons-nous dessus, « le reste ». Je suis d’accord avec vous, ou du moins avec ce que j’imagine que vous vouliez me rétorquer, on est pas nooooon plus obligés de transformer chaque instant en un feu d’artifice au sommet du château de Disneyland en mangeant des marshmallows, mais tout de même, a-t-on pour autant réellement l’envie de subir ces instants « d’entre-deux » jusqu’à ce que la mort nous en sépare? On a des bras, des jambes, une tête à peu près fonctionnelle (enfin, c’est en tout cas ce dont on essaie de se convaincre quotidiennement), et on a du temps à ne plus savoir qu’en faire. Alors quoi? Maintenant que la question est posée, la réponse vient tout naturellement. Carpe Diem. Aux sens larges. J’ai mis cette phrase au pluriel intentionnellement. Quel que soit votre délire, que vous soyez animé.e.s d’une gourmandise dionysienne ou que vous soyez partisan.e.s d’un ascétisme ataraxique des plus sévère ! Get up, stand up ! (Stand up fooor your rights, euh non je m’égare). Et venez pas me parler de confinement, je ne veux pas entendre d’excuses ! Seulement des solutions ! On se bouge, on lance des initiatives, on s’anime, on fait plaisir au gens autour de nous, on se fait plaisir, on dévore un gâteau en chocolat, on danse en pyjama dans l’ascenseur de l’immeuble, on s’fait un apéro skype avec des amis, on lance l’appli « Petit BamBou » et on médite comme on n’a jamais médité auparavant. Bim, hardcore meditating ! Not for the faint of heart ! Allez quoi ! Je veux voir vos beaux sourires

Majo te délivre les secrets d’une acro au sol. Le tout est de bien comprendre le placement, protéger son corps sans trop le pousser et recommencer régulièrement !

Un peu de douceur et de légèreté dans ce monde de brutes, Céline te propose un joli combo en spin à la pole dance.

Si tu souhaites le reproduire, rappelle toi que tu peux t’aider en réglant la vitesse de la vidéo plus lente dans les paramètres de la barre de lecture.

Inspiration

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, Aurélia est médaille d’argent de la compétition de pole dance de belgique de 2019.

Voici sa prestation badass !

#BAPSUPERHEROES

#bapsuperheroes – Day 6 – CURT CONNORS / LE LEZARD

Ils ont plus de point commun qu’on ne le pense, tous les deux scientifiques, ils ont un double maléfique qui impose le respect, ils se transforme le moment venu en créature animale pas vraiment gentille gentille …

L’un est Curt Connors alias le Lézard, grand ennemi de spider-man, l’autre est Delphine aka Dgin de Marbre sur scène avec son emblématique tête de porc et grande ennemie des misogynes.

Les tips pour devenir le Lézard ou autre animal au sang froid :

1) Figure pole inter : Le Dragon Tail en version straddle (les 2 jambes comment en open V) ou en version normale (une jambe devant tendue et une derrière pliée) ==> abaisser la main du dessous pour se rapprocher de la pole et permettre à l’autre main d’aller chercher la pole facilement par derrière. Pour passer de la version straddle à la version normale, il faut tirer sur le bras du bas, serrer la pole avec l’interieur de la cuisse (jambe intérieure) et finalement cambrer.
2) Figure inter : le Sneaky V ==> Pour que les hanches montent, Il faut bien ramener sa jambe libre le plus proche possible de son corps et bien abaisser la main d’en bas. Le bras d’en haut tire et celui d’en bas pousse. Le mouvement de bascule est un peu semblable à celui du butterfly. La jambe en crochet sur la pole continue tout le temps de pousser contre la barre même une fois le crochet relâché.
3) Figure pole débutante : Variation du Hello Boy (aussi appelé Daphnée) ==>  abaisser la main au-dessus (en théorie la main forte) juste avant d’aller placer l’autre main sous sa cuisse, cela aide pour pouvoir cambrer un maximum. Le twist des hanches est très important également pour amener la barre de pole sur l’avant de la cuisse (même côté que la main au-dessus)
4) Figure au sol : Lizard pose/ Posture du lézard ==> coudes (90°C) sous les épaules, étirer la poitrine vers l’avant et garder la tête dans l’alignement de la colonne vertébrale.

On se retrouve ce soir pour les cours en ligne en inter 3 avec Angèle, 20h15 pour chair dance, sinon on se voit vite sur insta ici même lundi prochain !

Pour continuer à nous soutenir : Cagnotte Tipeee

Leave a Reply