Fraicheur printanière ! Nous y voilà ! Après un long repos, le soleil vient nous dispenser sa vigueur renouvelée. Les herbes, arbres, buissons et arbustes autrefois rabougris ou décharnés voient leurs squelettes se parer de milles bourgeons, leurs hampes se dresser fièrement vers un au-delà vertigineux, leurs feuilles se gorger d’une sève nourricière. Dans le ciel, des nuées d’hirondelles viennent regagner leurs nids septentrionaux après un long périple afin de perpétuer le miracle de la vie. Et elles ne sont pas les seules, dans leur sillage l’on peut également admirer étourneaux, grues cendrées, bergeronnettes ou cigognes ! Les prés s’animent sous le passage des lièvres et lapins bondissants, des hérissons patauds et des blaireaux empressés. A l’ombre d’un frêne, un daim fait la cour à sa belle et à leur aplomb, sur une frêle branche, s’active Bertille en un accordéon dantesque. Bertille, c’est une chenille. Et quelle vie trépidante que celle de Bertille !

La vie de Bertille commence dans un oeuf. Un tout petit oeuf caché, collé sous une feuille d’arbre à l’abris des regards gloutons. Au bout de quelques jours à peine, voilà que Bertille pointe le bout de son nez et découvre le monde qui s’offre à elle. Emportée par un appétit gargantuesque, elle se met en quête d’un feuillu festin. Peuplier, tremble, aubépine, lierre, chèvrefeuille, luzerne, aneth, carotte, orties, prunelliers, il faut bien ça pour permettre à Bertille de doubler, tripler, quadrupler de volume ! Puis, mue par un instinct millénaire, Bertille se cale dans un recoin d’écorce douillet et entame un tissage frénétique. Les fils de soie jaillissent d’elle et se superposent, couche après couche, en un robuste mais confortable cocon. Dame nature se met alors à l’oeuvre. De ses doigts agiles elle modèle le corps de Bertille, lui ajoute six longues et élégantes pattes, des yeux aux milliers de facettes, une trompe délicate et des ailes, mon Dieu, des ailes absolument somptueuses ! Au bout de 2 semaines, Bertille est fin prête à signer l’accomplissement de sa vie de papillon. Elle perce son cocon, se hisse hors d’icelui et étend ses ailes encore froissées sous les rayons du Soleil. Il ne lui faut pas plus d’une heure ou deux pour, enfin, s’élancer dans les airs et connaître ce frisson indescriptible qui traverse tous ceux qui s’envolent pour la première fois ! Un battement d’aile, deux battements d’aile, trois… Non !

Non Dominique ! Non!

Elle aussi allie la grâce du papillon avec l’agilité de l’écureuil, elle est à la tête d’une multinationale (en tout cas ça ne devrait plus tarder) textile audacieusement féminine et florale et elle vous propose aujourd’hui quelques combos sur la pole ainsi qu’une très agréable séance de stretching, je veux bien sûr parler d’Aline !

Challenge !

#BAPNoHandChallenge #Day8

Aujourd’hui, le Martini ! Niveau : Inter1.

Le secret ? Posez bien le popotin contre la barre et asseyez vous confortablement !

Les meeeerveilleuses contributions des participant.e.s du #bxlartpolechallenge  !

Pussyflore

Florals ? For Spring ? Groundbreaking.

Wear pussies instead, darling !

Ne manquez pas la collection Pussyflore qui est en vente sur le site www.pussyflore.com ! On y retrouve bien sûr les magnifiques leggings:

Vous pouvez faire vos essayages au studio et également
venir y chercher vos commandes faites depuis le site Pussyflore !

Egalement disponible sur le site Pussyflore
cette magnifique lampe d’environ 45cm !

Voilà c’est tout pour aujourd’hui, on vous dit à demain pour de nouvelles aventuuuuuuures !